top of page

Sophie Berthelier Comédienne / Bibliothécaire

De ses premiers pas sur scène à 10 ans, jusqu'aux ateliers enfants qu'elle animera, Sophie à une longue histoire avec le Tam.

Les premières fois que j’ai joué au TAM, j’avais une dizaine d’année, c’était dans les pièces La guerre de Troie n’aura pas lieu et Les gueux au Paradis.

Ensuite j’ai joué une jeune première dans Arsenic et vieilles dentelles, des spectacles de cabaret, Le Premier de Horowitz… En parallèle, je pratiquais le théâtre amateur au collège et au lycée jusqu’en terminale. J’ai pris des cours avec des comédiens lyonnais car il n’y avait pas d’école de théâtre sur Lyon. Je n’ai pas été reçue dans les conservatoires classiques mais j’ai commencé à participer à du café-théâtre notamment au Café-théâtre de L’accessoire et à des lectures dans les bibliothèques avec des revues de poésie.

J’ai ensuite travaillé en milieu pro au fort de Bron avec André Fornier et avec d’autres metteur en scène lyonnais.


En 1991, j’ai démarré l’atelier enfants avec le TAM, qui a duré 10 ans.

Avec la troupe du TAM, je suivais les cours de Jean Tristan Morand en même temps tout en suivant une fac de lettres.

Avec la rencontre de Michel Bouquet, j’ai franchi le pas et j’ai décidé de faire ce métier de comédienne après avoir obtenue ma licence de lettres.

J’ai d’abord travaillé dans plusieurs compagnies en me formant et en donnant des cours. J’ai ensuite eu le plaisir d’être assistante de mise en scène avec Anne Courel de la Compagnie Ariadne, Philippe Vincent de la compagnie Scènes et d’autres.

Je suis rentrée dans la compagnie Cœur d’Artichaut Théâtre à Villeurbanne avec laquelle je suis restée 10 ans ; nous faisions des spectacles jeune public de tous styles.

Puis j’ai suivi l’école parisienne de mime et mouvement Jacques Lecoq en 2021 pour compléter ma formation.

Ensuite, j’ai créé ma propre compagnie « Dans la lune compagnie » pour une nouvelle dizaine d’année et j’ai créé quatre spectacles à Lyon et à Châteauneuf du Rhône jusqu’en 2013 avec un gros spectacle au bord du Rhône : La voix de l’eau.



A l’issue de ce spectacle, j’ai fait une pause et décidé de changer de voie.

Je suis devenue bibliothécaire après une formation dédiée. Je reste toujours dans les textes et dans les animations en contact avec le public et les jeunes.


Avec les ateliers du Tam, nous nous sommes beaucoup amusés!

Mon père, Jean Berthelier, a toujours été au TAM, il a fait plusieurs mise en scène et j’ai été entrainé dans cette association rapidement et avec beaucoup de plaisir. C’est une grande famille intergénérationnelle !

J’ai appris à construire, explorer, chercher des textes, à échanger avec les jeunes enfants. Lorsqu’on m’a proposé de m’occuper d’un atelier enfant, je n’avais pas beaucoup d’expérience. Mais je ne me suis pas posée de question et j’ai découvert au fur et à mesure et avec les enfants ; ils étaient toujours partants, ne disaient jamais non même à mes idées bizarres... Nous nous sommes beaucoup amusés. Toute cette période était très apprenante sur le jeu, la communication, le relationnel, l’écoute. Construire ensemble, apprendre à créer, ajuster à chacun le jeu. Peu à peu ils se sont affirmés, sont devenus autonomes, créatifs, faisaient leurs propres choix. J’ai aimé les voir grandir, je grandissais aussi avec eux !

Quelques photos des ateliers. Beaucoup des participants sont encore membres actifs du Tam ou l'ont été pendant de nombreuses années.


Lorsque j’ai quitté la responsabilité de l’atelier, les jeunes m’ont remis un book qui s’intitule Le théâtre des jeunes années, 10 ans de théâtre. En le relisant pour cet interview je redécouvre les spectacles que nous avions préparés :

un premier spectacle en Mai 1992 Mignardises à la Maison de la Rencontre, puis en Juin 1993 La grande chasse d’Enowalik à la salle des fêtes, en juin 95 Le loup et l’étoile, son et lumière en plein air sous le restaurant scolaire, en Juin 97, Quelque chose avec feu pour la fête de la musique en collaboration avec l’école de musique de Marcy… Lorsque le groupe est devenu ados avec ses excès, que je ne savais comment les prendre, nous avions créé Les poutougnous d’à côté, série très ado. C’était drôle et toujours bienveillant.



Désormais bibliothécaire, je garde toujours un temps d’histoire à raconter aux enfants, c’est mon petit plaisir.

Maintenant je travaille pour la bibliothèque municipale de Taluyers qui est au sein du réseau intercommunal des Bibliothèques de La Copamo ; ce qui nous permet d’avoir beaucoup d’échanges et plus de moyens, de créer et de faire des animations variées communes. Je garde toujours un temps d’histoire à raconter aux enfants, c’est mon petit plaisir. Nous sommes associés également à l’espace culturel Jean Carmet de Mornant.


Voici quelques liens pour plus d’infos :



Propos recueillis par Eric Maître.

Les Poutougnous remercient Sophie!

94 vues

Posts récents

Voir tout

Comentários


masque.png
ticket.png
ticket.png
plume.png
bottom of page