top of page

Sylvain Morand - Humoriste

Sylvain, véritable enfant du Tam, nous parle avec émotion de ses début sur scène.


J’ai 24 ans. Je suis intermittent du spectacle depuis 2 ans. J’ai commencé l’humour il y a 3 ans, j’ai écrit et je joue maintenant mon spectacle Candide, un spectacle de seul en scène/stand up.


J’ai connu le TAM grâce à ma famille, mon grand père et ma mère ont fait partie de la troupe du Tam pendant plusieurs années, mon père était comédien professionnel et donnait des cours au TAM. J’ai donc toujours connu la troupe et suis toujours allé voir les pièces depuis que je suis petit.





J’ai participé à ma première pièce « 6 personnages en quête d’auteurs » de Luigi Pirandello en 2015. Il y avait des rôles « d’enfants », on m’a proposé à ce moment-là de participer, ce qui corrélait complètement avec mon envie de commencer à monter sur scène, ça a été le timing parfait. Ça a été une super aventure, j’ai beaucoup appris et j’ai donc continué l’année d’après en participant à une deuxième pièce « Aztèque » mise en scène par Philippe Chignier.


Six personnages en quête d’auteurs

Pour Sylvain, le Tam, c'est avant tout une histoire de famille.

C’est génial de pouvoir découvrir la scène par ce biais-là (amateur), notamment avec une troupe familiale comme celle-ci. Cela permet de découvrir la scène avec de la bienveillance et de la liberté qu’on ne retrouve pas dans le milieu professionnel. Le TAM c’est avant tout une grande famille et c’est surtout grâce à eux que mes parents se sont rencontrés et donc que j’existe. Donc MERCI le TAM !


Sylvain se produit à Paris mais surtout à Lyon où il nous attend tous les samedis à L'Espace Gerson.

Je fais une date exceptionnelle avec mon spectacle au Point-virgule à Paris le 26 septembre.

Et je reprends à l’espace Gerson à Lyon du 4 novembre au 30 décembre, les samedis à 18h45 :


« Sylvain Morand est un jeune talent sur la scène humoristique française qui se démarque par une écriture ciselée et une spontanéité sur des sujets actuels. “ Et si être candide, c’était être vraiment libre ?

Observer la vie dans son plus simple appareil, c’est le parcours inattendu que vous propose de suivre, en sa compagnie, Sylvain Morand.

Un voyage en absurdie plein de lucidité sur la nature humaine, ses travers, ses ridicules… L’imagination de Sylvain Morand est sans limites. »




Propos recueillis par Eric Maitre

Merci Sylvain pour ton témoignage.

108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


masque.png
ticket.png
ticket.png
plume.png
bottom of page